Avec Hannah, nous avons la chance de pouvoir lui faire faire du sport, en effet la Miss pratique de la Cani-Rando et du Cani-Cross mais ce n’ai pas le cas de tous les poilu’s ! Soit, par manque de temps, d’impossibilité de faire de faire du sport ou même un souci de transport. Dans ces cas là, LinkyDog est là pour vous, permettant d’associer Dog Sitting et sport, qui de mieux que la co-fondatrice de LinkyDog, Giulia, pour nous expliquer tout ça !

Bonjour Giulia, pouvez-vous vous présenter en quelques mots à nos lecteurs ?

Coucou ! Je suis l’une des 3 co-fondateurs de Linkydog et je m’occupe de la Communication et du Marketing !

Je suis italienne mais désormais française d’adoption après presque 5 ans dans l’Hexagone ! Ici, j’ai rencontré Nicolas, qui a eu l’idée de Linkydog et cherchait d’autres passionnés de chiens comme lui, prêt à s’investir dans ce projet. Nous sommes le genre d’équipe qui ne peut pas s’arrêter prendre un verre en terrasse, sans se retourner à chaque fois qu’un chien passe à côté et le commenter en disant combien il est mignon ! Nous les aimons vraiment tous ! J’ai toujours été passionnée par les animaux en général et les chiens en particulier, donc pour moi Linkydog est l’aboutissement d’un rêve avec les compétences et les connaissances que j’ai récolté avec mes expériences professionnelles précédentes.

Avez-vous un compagnon à quatre pattes dans votre vie? 

Oh que oui : Argo ! Nous lui avons même attribué un rôle chez Linkydog : il est notre Chief Dog Officer. Il veille donc à ce que l’on mette vraiment le bonheur des chiens au centre de toutes nos réflexions.

Je n’ai jamais eu de chiens mais quand on me l’a mis dans les bras, j’ai su que je ne pourrais plus me séparer de lui. Et cela a été un choix véritablement difficile : je vivais à l’époque en Irlande et quand j’ai dû quitter l’île, aucun moyen de transport ne me permettait de l’amener avec moi (vols non pet-friendly, possible en ferry mais avec une voiture,..). Un cauchemar. On m’a invité à plusieurs reprises à l’abandonner. Mais non, je suis rentrée sur le continent en voyageant à travers le Pays de Galles, l’Angleterre et puis enfin en France en demandant de l’aide à tous ceux que je croisais ! Une aventure, qui ne m’a pas démotivée pour autant. J’ai continué à voyager avec lui. Et on en a fait des kilomètres ensemble ! Ce petit Jack Russell a marqué son territoire en Irlande, au UK, en France, en Italie, en Belgique, en Grèce, au Brésil, en Uruguay, en Argentine…

Mais il faut quand même avouer que c’est souvent aussi un stress d’abord pour l’animal. Il faut mettre tout en œuvre pour qu’il puisse s’amuser et ne pas souffrir dans les transports ou le changement d’environnement. Si cela est possible, c’est une expérience extraordinaire : j’adore voir les chiens partir en vacances avec leurs propriétaires et partager ce moment familial. Si cela n’est pas possible, il faut pouvoir trouver une aide, un dog sitter, qui puisse le garder en lui donnant autant d’affection et d’attention que son propre maître. Linkydog est née pour ça.

Comment vous est venu l’idée de créer “Linkydog ?

Nicolas, le PDG, vivait à deux pas du bois de Vincennes. Il courait beaucoup mais s’ennuyait parfois pendant ses longues séances de run. Ce qui lui redonnait le sourire était les nombreux chiens qui s’approchaient de lui pendant sa course, il s’est dit, et s’ils couraient avec moi ? Il poste une annonce dans son immeuble pour devenir “dog runner” et la nouvelle se répand vite dans le quartier : Linkydog commençait à prendre forme…

En parallèle, je ne connaissais pas Nicolas à l’époque. Je venais d’atterrir dans Paris après mes nombreux voyages et j’essayais de me faire aux espaces exigus, à partager avec Argo. Je sentais qu’il fallait lui donner plus d’occasions de se défouler et s’amuser mais je ne savais pas comment faire. Et puis chaque départ pour le travail me créait un peu plus de culpabilité : je devais lui trouver un dog sitter mais où chercher ? Comment se renseigner ? J’étais dans une impasse.

Quand on s’est rencontré, Nicolas m’a proposé de partir courir avec Argo. J’avoue qu’il y avait une appréhension. Mais au bout d’un petit tour de “test”, Argo pleurait déjà à l’idée de devoir se séparer de son copain de course ! Et depuis, mon petit Jack a rencontré beaucoup de mes amis “runners” qui le trouvent motivant et entrainant, et à la fin c’est toujours pareil. Il a beau être fatigué, il trouvera toujours une dernière goutte d’énergie pour nous faire savoir combien il a aimé sa course !

Pouvez-vous nous dire comment fonctionne votre application ?

Linkydog est téléchargeable gratuitement sur AppStore (et très bientôt sur GooglePlay).

Une fois inscrit, les propriétaires peuvent rentrer les informations de leur chien dans la rubrique dédiée et commencer immédiatement leur recherche. Ils peuvent filtrer les résultats selon plusieurs critères : les dates, la distance par rapport à leur domicile, les prix.. Une fois les résultats affichés, ils peuvent rentrer dans chaque profil et se faire une idée des motivations du dog sitter. Ils peuvent également en sélectionner plusieurs pour multiplier leurs chances de recevoir rapidement une réponse favorable. Les premières informations sont échangées par tchat et le paiement se fait de manière sécurisée via une plateforme partenaire intégrée. Pendant la garde, le dog sitter peut envoyer des images directement via l’app.

Les propriétaires ne paient que leur dog sitter : aucune commission Linkydog ne s’applique ! Et pour la promenade sportive et les gardes, nous offrons gratuitement l’assistance 24/7 qui intervient en cas de pépin !

Les dog sitters, quant à eux, choisissent les services qu’ils veulent offrir et leurs tarifs. Ils sont libres de choisir leurs disponibilités. Nous appliquons une petite commission sur leurs tarifs et reversons 1% de ce montant à une association canine.

En tant que propriétaire de poilus, comment pouvons-nous avoir la garantie que le petsitter est de qualité?

Les dog sitters Linkydog sont d’abord validés par l’équipe et par LemonWay, notre partenaire pour les paiements sécurisés. Ensuite, c’est la communauté même de Linkydog qui peut les noter après chaque prestation.

Nous invitons les propriétaires à rencontrer personnellement le dog sitter sélectionné avant la promenade ou la garde : il faut que le courant passe entre lui et le chien et que tout le monde se sente à l’aise !

Quelle est votre valeur ajoutée par rapport aux autres plateformes de petsitting en ligne?

Linkydog est une jeune start up française qui met les chiens au centre de sa réflexion.

Notre premier atout et première innovation est la promenade sportive : nous mettons tout en œuvre pour que les propriétaires comme les dog sitters aient les informations nécessaires pour se lancer dans cette belle activité. Pour cela, nous sommes en contact avec beaucoup de “team canicross”, de vrais spécialistes dans les sports canins, pour avoir un œil toujours attentif sur les bonnes pratiques, les conseils, et les bénéfices.

Ensuite, la transparence. En ce moment, aucune assurance n’accepte d’assurer les plateformes comme Linkydog. Nous avons travaillé dur, main dans la main avec Mutuaide (Groupama), pour créer une assistance ad hoc, conçue pour que les propriétaires puissent se sentir protégés en cas de fugue, de problèmes avec le dog sitter… même lorsqu’ils sont à l’autre bout du monde. Et cette assistance nous l’offrons gratuitement pour la promenade sportive et les gardes. Le propriétaire qui trouve son dog sitter sur Linkydog n’a pas de “surprises” au moment du paiement !

Enfin, la géolocalisation : on le sait bien, déplacer un animal n’est pas toujours simple. Alors, pourquoi ne pas espérer trouver son dog sitter à deux pas de chez soi ? Linkydog met en avant le concept de proximité, les possibilités de création de communautés dans le même quartier, le voisinage…

Comment voyez-vous l’avenir de “Linkydog”?

La santé des chiens est notre mission. Un chien qui fait de l’activité physique régulière, qui a droit à ses belles promenades, qui ne subit pas le stress d’un voyage (s’il est du genre à ne pas aimer la voiture, par exemple) c’est un chien sain et calme à la maison.

Toutes évolutions technologiques à même d’apporter aux propriétaires et vétérinaires des informations précises sur l’état de santé physique et mental du chien, nous intéresse dans le cadre de l’évolution de notre service.

Enfin, est-ce que les lecteurs de Frimousse Dog peuvent vous retrouver sur les réseaux sociaux? En effet, existe-t-il une communauté Linky Dog?

Absolument ! Retrouvez-nous sur Facebook, Instagram et Twitter ! Surtout pour ceux qui nous attendent sur Google Play, nous partagerons la nouvelle de la sortie sur nos réseaux, donc suivez-nous !

LinkDog c’est aussi un blog :http://www.linkydog.com/blog